Le COVID-19 va t-il nous permettre d’imaginer l’école de demain ?

199
covid-19 ecole

Après les écoles du Haut-Rhin, Toutes les écoles sont désormais fermées en France. Cela pousse l’éducation nationale et les écoles privées à trouver des solutions pour faire cours autrement. La première mesure est de faire cours en ligne en s’appuyant sur les outils du CNED (Centre national d’enseignement à distance). Ce qu’il se passe en cette triste période de confinement va nous permettre de changer certaines choses, c’est donc en dépit de tout le négatif actuel une étape qui nous permettra d’améliorer notre système d’enseignement.

L’école doit-elle évoluer davantage avec le numérique ?

Personne ne pouvait être préparé à une telle pandémie en France, comme nulle part ailleurs dans le monde. Le Coronavirus touche davantage les personnes de plus de 70 ans que les enfants, mais ces derniers peuvent être porteurs sains, c’est pour notamment cela que les écoles sont fermées. En fermant toutes les écoles et universités, on se tourne vers le numérique pour faire cours. Nous ne sommes pas prêts, les plateformes pour communiquer sont parfois inaccessibles du fait que les serveurs ne peuvent supporter des connexions simultanées en masse. C’est le cas en ce moment avec mon bureau numérique où toute la journée on tombe 9 sur 10 sur « site inaccessible ».

Pour le site du CNED, pas de soucis, les serveurs sont capables de supporter 5 millions de connexions simultanées. Cela se passe bien, nous avons été témoins d’un enfant qui a suivi un cours ce jour, une classe de 6ème avec le professeur de mathématique. 2 heures de cours, avec une petite pause et tout fonctionne.

On voit bien que même pris à dépourvue l’école sait s’adapter, c’est plutôt rassurant pour l’avenir.

Les outils interactifs vont se développer

Le COVID-19 a des conséquences dramatiques, des personnes décédées par milliers, des entreprises fragilisées économiquement. Nombreuses d’entre elles devront mettre clé sous la porte. Une crise économique sans doute plus importante que celle de 2008.

Mais, il faudra se relever, se serrer les coudes, faire preuve de solidarité pour repartir sur de bons rails.

Les cicatrices du Coronavirus vont rester indélébiles, on ne devra pas oublier cette crise sanitaire mondiale, une pandémie aux conséquences majeures pour la planète.

C’est avec ces conséquences que nous allons penser à l’école de demain, on va davantage développer les écoles 4.0, les outils numériques. Les outils interactifs aussi comme les boitiers de vote et d’évaluation que l’on utilise déjà dans certaines écoles et entreprises.

Est-ce que le Coronavirus reviendra en 2021 ?

Cette question se pose déjà, les scientifiques n’ont pas encore la réponse, mais ils travaillent tous en coordination pour déjà trouver un vaccin.

Il est donc trop tôt d’affirmer que comme la grippe le Coronavirus reviendra l’année prochaine.

Cependant, l’éducation nationale va certainement se mettre autour de la table dès que possible avec le ministre pour parler d’avenir et voir comment faire face à un autre problème de confinement comme celui que nous connaissons avec le COVID-19.

Une chose est sûre, cette situation inédite nous aura appris énormément, et nous aura permise de voir quelles sont nos points faibles en cas d’une crise majeure. Notons tout de même que ce genre d’événement est inédit et historique, car jamais nous n’avions vécu une telle crise sanitaire depuis un siècle dixit le président de la république française.